Les mariés de la tour Eiffel



Pièce emblématique, s’il en est. Réputée immontable et, de fait, très peu montée. Objet théâtral insolite, inclassable. Très à l’image de Cocteau qui annonce : « Ballet ? Non. Pièce ? Non. Revue ? Non. Plutôt une sorte de mariage secret entre la tragédie antique et la revue de fin d’année, le chœur et le numéro de Music Hall ».Une machine à faire rêver. Avec Les Mariés de la Tour Eiffel créé 1921 par les Ballets Suédois, Jean Cocteau participe à la création d’un genre théâtral nouveau mêlant danse, théâtre, musique, arts plastiques et puisant dans les atmosphères de cirque, de fête foraine, de bal populaire. Quelle merveilleuse proposition de spectacle pour un théâtre d’ombres ou de marionnettes que cette pièce « expression plastique de la poésie ».

Que se passe-t-il ? Une noce vient déjeuner sur la Tour Eiffel un quatorze juillet. Le photographe de la Tour Eiffel tente de les prendre en photographie. Mais son appareil est détraqué. Lorsqu’il dit « attention, le petit oiseau va sortir », sortent de l’appareil une autruche, une baigneuse, un enfant, un lion…

Sur une petite estrade de bois, montée au 1er étage d’une Tour Eiffel perdue dans les nuages, les cinq montreurs d’ombres, comédiens, musiciens et technicien du Théâtre du Tilleul joueront l’organisation du spectacle de Monsieur Cocteau, bien qu’ils soient eux-mêmes dépassés par les mystères qui les environnent : mystères de la photographie et de la représentation théâtrales, bien sûr, mais aussi mystère de l’enfance, de ses souvenirs et de ses traces, mystère du temps qui passe.

Le spectacle a été créé en décembre 2005 au Théâtre Les Tanneurs dans le cadre de la résidence de la compagnie et à l’intérieur du Festival Noël au Théâtre, organisé par le CTEJ.


Theâtre du Tilleul / 

108 rue de la Brasserie / 1630 Linkebeek- Belgique / +32 (0)2 380 35 37 / contact theatredutilleul.be