Crasse-Tignasse



Spectacle d’ombres et de musique d’après le célèbre livre Der Struwwelpeter de Heinrich Hoffmann (1845), traduit par Cavanna, édité à l’école des loisirs.

Que raconte Crasse Tignasse ?
Panorama terrible et drôlatique des interdits qui frappent aujourd’hui encore - le livre date de 1845 - la seconde enfance : jouer avec des allumettes, sucer son pouce, refuser sa soupe, gigoter à table, marcher le nez en l’air. C’est moral à l’extrême : le « vilain » s’y trouve toujours puni, de façon dramatique et surtout spectaculaire. Mais les ficelles sont si énormes que l’horrible en est désamorcé. Le contraste est immense entre le rythme guilleret des vers de mirliton, bien rendus par Cavanna, la cocasserie des dessins et le tragique des situations. Imaginer le pire - un pire toujours proche, très ressenti - et pouvoir se distancier, rire. Quelle victoire ! Quel plaisir ! Fascinant petit livre, caricatural, infiniment cruel, mais aussi, nostalgique, tendre, à sa façon. (Nos enfants et leurs livres)

Crasse-Tignasse est le premier spectacle d’ombres du Théâtre du Tilleul.
Créé en décembre1983 à La Venerie à Bruxelles, il a été joué plus de 500 fois un peu partout en Europe et au Canada. Il a également fait l’objet d’une série télévisée à la RTBF (Voir extraits vidéo.)

En 1995, à l’occasion du 150ème anniversaire de l’album Crasse-Tignasse–Der Struwwelpeter, le Théâtre du Tilleul organisait avec de nombreux partenaires au Goethe Institut de Bruxelles, une manifestation dont un des aspects fut un colloque international de littérature de jeunesse dirigé par Michel Defourny. (Les actes de ce colloque Autour de Crasse-Tignasse, sont toujours disponibles.)


Theâtre du Tilleul / 

108 rue de la Brasserie / 1630 Linkebeek- Belgique / +32 (0)2 380 35 37 / contact theatredutilleul.be